Les positions

Philosophie des positions

L'efficacité dans le karaté, comme dans beaucoup d'autres arts martiaux, repose sur l'harmonie entre le corps et l'esprit. L'atteinte de cette harmonie ne peut se faire sans un contrôle parfait du corps dans l'espace.
Il est donc essentiel de bien maîtriser l'attitude, la posture, le maintien du corps mais également l'équilibre pendant le mouvement.

Les positions sont ainsi fondamentales car elles sont la base de tout mouvement et de toute technique.

C'est dans cet esprit que le Karaté-Do formalise les positions pour répondre aux différentes situations que peut rencontrer un combattant et pour travailler différentes capacités comme :

  • le transfert du centre de gravité,
  • le renforcement musculaire,
  • l'amélioration des appuis,
  • la transmission de la puissance,
  • les déplacements,
  • etc...
Sochin-dachi (position) par Cédric TISSEYRE

« L'entraînement doit être pour vous une affaire extrêmement sérieuse, aussi sérieuse que la mort. Si vous vous contentez de bouger vos mains et pieds, de sauter et fléchir comme une marionnette, il n'y aura pas beaucoup de différence entre votre Karaté et la danse. L'Art demande une discipline aussi rigoureuse que la vie, lutte quotidienne pour la survie. » Gichin Funakoshi


Classification des positions

kokutsu-dachi (position) par Cédric TISSEYRE

Il en existe une vingtaine mais il est à noter qu'il y en a beaucoup de variantes suivant les styles de Karaté et que celles présentées ici concernent uniquement le Karaté Shotokan.

Ces positions peuvent être classées en 3 catégories :

- les postures préliminaires, positions d'attente ou de cérémonial,

- les postures intermédiaires, qui sont des points de passage dans l'enchaînement d'actions, ou des positions finales à l'achèvement d'une action,

- les postures de combat, qui offrent des conditions de stabilité et de mobilité adaptées aux différentes séquences d'attaque et de défense.


Généralités

Il existe une vingtaine de positions qui, de plus, varient suivant les styles de Karaté.

Elles semblent peu naturelles au néophyte, et pourtant … :

  • zenkutsu dachi est la position que nous prenons naturellement lorsque nous devons pousser un obstacle lourd (d’où la jambe arrière tendue), mais que cet obstacle peut céder à tout moment (d’où la jambe avant fléchie),
    zenkutsu
  • kokutsu dachi est la position que nous prenons naturellement lorsque nous devons tirer une charge lourde (d’où la jambe avant tendue), mais que cet obstacle peut se déplacer à tout moment (d’où la jambe arrière fléchie).
    kokutsu

Stabilité et efficacité :

Il est souvent énoncé que « l’efficacité est dépendante de la stabilité » ; c’est vrai, … à l’arrêt !

En mouvement, une autre force intervient : l’énergie cinétique du corps en déplacement. Cette force, proportionnelle au carré de la vitesse, peut devenir, en terme d’efficacité, prépondérante sur la stabilité.

 

Fils d'actualités

S'identifier

" N'oubliez pas la force relative de la puissance, de la flexibilité du corps, et de la vitesse relative des techniques. "
Gichin Funakoshi