La pratique du karaté

Le karaté shotokan

KARA = Vide, TE = Main, DO = Voie

Le karaté-do est un art de combat à mains nues. Il consiste en des techniques offensives et défensives utilisant toutes les parties du corps. Le Do, voie de la connaissance nous enseigne le comportement juste envers son partenaire d’entraînement, mais aussi envers soi-même.
Issu de pratiques utilisées en Extrême-Orient notamment dans le bouddhisme zen. De nombreuses écoles avec leurs spécificités sont aujourd’hui représentées sur les cinq continents et pratiquées par des millions de personnes dans le monde. Sur le territoire français, elles sont réunies au sein de la F.F.Karaté.

Le KARATE, une pratique pour tous

Adaptés à toutes et à tous, le karaté et les disciplines qui l’accompagnent au sein de la fédération offrent aux pratiquants la possibilité de s’épanouir physiquement mais aussi d’adhérer à une “école de vie” chère aux arts martiaux.
Les enfants y trouveront une pratique éducative et ludique qui leur permettra de canaliser leur énergie et de construire leur confiance en eux.
Les sportifs peuvent s’exprimer au travers de nombreuses compétitions organisées par la F.F.Karaté. Les femmes représentent plus du quart de nos effectifs : bien-être, self-défense, confiance en soi sont parmi les bienfaits d’une pratique régulière. Pour ceux qui souhaitent aborder une pratique traditionnelle des arts martiaux, ils trouveront dans les clubs de la F.F.Karaté des professeurs de haut niveau qui sauront répondrent à leurs demandes.
Que vos aspirations aillent vers une pratique compétitive, traditionnelle, de loisirs ou vers une recherche plus philosophique, vous trouverez les réponses à vos attentes dans la pratique des disciplines martiales de la F.F.Karaté.

L’Art Martial

Souvent pratiqué comme une technique guerrière, la pratique des arts martiaux était à son origine tenue secrète. Comme beaucoup de disciplines, l’enseignement du karaté en tant que Budo (voie de la protection) se concrétisa par l’adjonction du suffixe “Do” qui exprimait ainsi qu’il n’était pas qu’une technique guerrière, mais aussi une voie d’épanouissement physique et spirituelle. Dans les disciplines que vous pratiquerez au sein de la F.F.Karaté, c’est vers cette harmonie propre aux arts martiaux que vous irez.

Une philosophie, un art de vivre

Outre les bienfaits physiques que vous apportera la pratique du karaté, vous irez aussi vers un épanouissement philosophique. La spécificité des arts martiaux est de vous permette, si vous le souhaitez, d’aller au-delà de la simple activité sportive.
La recherche d’intégration et d’adaptation sociale s’exprime au travers de son code moral qui prône le sens de l’honneur, la fidélité, la sincérité, le courage, la bonté, la bienveillance, la droiture, le respect, la modestie, le contrôle de soi…

Un sport complet, en toute sécurité

La pratique martiale est depuis longtemps considérée comme une excellente activité physique, source de bonne santé.
L’attention de votre professeur, le respect entre les pratiquants, des protections étudiées, et des normes strictes d’hygiène et de sécurité dans les salles éliminent quasiment tous les risques d’accidents.
 

Le Code du Samouraï

Le Code du Samouraï résume en 9 points les valeurs du BUSHIDO.

samourai_BD
 

Le Bushido (la Voie du Guerrier) est le code d'honneur et de morale qui régit l'ensemble des disciplines du BUDO (voie des arts martiaux). Après l'apprentissage technique de base, le DEBUTANT acquiert le statut de PRATIQUANT en portant la ceinture noire. Il se doit alors de respecter et de promouvoir les règles et les valeurs du Bushido.

    La liste de ces valeurs et règles et présentée ci-dessous dans un énoncé qui s'inspire évidemment d'articles du Net (dont je vous conseille la lecture : cf. liens en fin d'article). Cependant,  j'ai voulu personnaliser cet article en donnant un ordre à ces valeurs et règles afin de démontrer qu'à mon sens, certaines valeurs sont essentielles et d'autres n'en sont que le prolongement logique.

     

    • L'honneur ou Meiyo

    C'est la qualité essentielle dont découlent toutes les autres vertus.

    L'honneur élève l'être humain au dessus de la condition animale, car il le place au dessus de la nécessité. L'honneur est une valeur qui exige un comportement digne et respectable, le respect de ce que nous croyons juste et moral, la poursuite d'idéaux.

    L'honneur élève l'homme au-dessus de la médiocrité de l'intérêt personnel.

    samourai_cinema
    • Le respect ou Sonchoo

    Le respect est essentiellement un devoir à l'égard des autres. Il permet d'éviter les conflits, pas seulement parce qu'il préserve l'honneur des autres, mais aussi parce qu'il préserve le votre. Ceux qui prétendent résoudre un conflit en manquant de respect à un "adversaire" ne font que le rabaisser  et l'incitent donc à un manque de respect, puis à la violence. De même que "en karaté, il n'y a pas de première attaque", il ne faut pas être le premier à manquer de respect. Pa contre, il est parfois nécessaire d'imposer le respect dès les prémices d'un conflit de manière à court-circuiter son aggravation.

    Durant l'apprentissage des arts martiaux, la progression vers l'efficacité doit s'accompagner d'une progression au moins équivalente dans le respect des autres. L'attitude d'un enseignant qui ne se préoccuperait pas de cette double progression serait irresponsable car elle conduirait à "armer" des "voyous".

     

    • La bienveillance ou Shinsetsu et la bonté

    Nomura_house_garden

    La bonté et la bienveillance dénotent une grande humanité. Elles nous incitent à l'entraide, à être attentif à notre prochain et à notre environnement, à être respectueux de la vie.

    La bienveillance est aussi l'indulgence pour les lacunes et défaillances d'autrui, et un encouragement pour les aptitudes naissantes. Elle inclut l'amour, l'affection pour les autres, la sympathie et la noblesse des sentiments.

     

    • La sincérité ou Seijutsu ou Makoto

     

    La sincérité découle de l'honneur. Elle nécessite du courage pour être exercée en toutes circonstances, mais aussi de la bienveillance pour être présentée sous son aspect le moins choquant. La vérité vous vaudra quelques ennemis, qui ne la méritent pas, mais elle signera  votre authenticité et donnera de la valeur à vos paroles.

     

    Pourquoi le mensonge égoïste ou gratuit (et j’entends par là celui qui ne sert pas une juste cause) devient progressivement intolérable dans la vie d'un budoka ? Peut-être que le travail prolongé contre soi-même, car nous sommes notre principal adversaire, nous conduit à accepter nos limites et nos imperfections. Cette acceptation de soi-même permet la sincérité de se présenter tel que l'on est, mais aussi d'accepter avec bienveillance et empathie les limites des autres.

    Samouraïs

     

    • La modestie et l'humilité ou Kyoken

    La modestie est l’écrin de l’honneur qu’elle valorise. Elle ne consiste pas à diminuer ses qualités car il faut savoir reconnaître ses qualités aussi bien que ses défauts. Il est simplement inutile de les étaler.

     

    La modestie permet de ne pas sous-estimer les autres, ce qui serait une grave erreur pour un budoka. Elle permet également de vérifier que nous avons à apprendre de tous les autres.

     

     

    • Le contrôle de soi ou Seigyo

    Le contrôle de soi doit se manifester dans le corps et dans l'esprit. Le contrôle absolu des techniques, surtout dans les coups portés (atémis) donne au karatéka la liberté de choisir entre le respect de l'intégrité physique, la dissuasion, la self-défense. Le contrôle des émotions permet de s'affranchir des querelles inutiles, mais permet de rester lucide dans les conflits engagés. Dans l'absolu, le budoka ne doit rien laisser paraître de ses émotions.

     

    • Le courage ou Yuuki ou Yuukan

     

    Le courage découle de l'honneur. Il n'est pas la témérité qui pousse à des exploits dangereux mais futiles. Il est une vertu qui pousse à la défense du faible et de l'opprimé, à l'implication dans des causes justes.

     

    La pratique des arts martiaux, surtout le karaté, développe la confiance en soi et permet d'acquérir ou de développer le courage.

    film_le_dernier_samourai
    • La droiture ou Tadashi ou Seï

    La droiture est le résultat de l’honneur associé à la sincérité. C’est privilégier l’exemplarité aux grands discours de morale.

    Le fait que le même qualificatif s’applique au physique et au mental n’est pas un hasard. De même que pour l’équilibre, le corps interagît avec le mental. Ainsi, la recherche permanente du geste juste (la technique) développe un esprit juste (la droiture).

     

    • La fidélité ou Chujitsu

    J’ai placé volontairement cette qualité en dernier, non parce qu’elle serait moins importante, mais parce qu’elle est interprétable. Certains la simplifient exagérément en l’assimilant à la fidélité à une école, à un maître. Pourtant, rien ne devrait étouffer notre sens critique, car il n’y a ni dogme, ni modèle parfait. Il n’y a que des exemples qu’il convient de suivre et qui orientent une partie de votre voie. Il est plus ambitieux d’être fidèle à des principes et de hautes valeurs et idées que certains qualifieront d’utopiques.

    katana_horizontal

     

    La fédération : FFKDA

    Les styles de Karaté et disciplines associées

    La Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées est forte de 200 000 licenciés dans 4000 clubs. Elle est le seul organisme officiel chargé par délégation du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, de l’organisation et de l’enseignement de tous les styles de karaté-do, mais aussi de disciplines de différentes origines. Elle est une grande association rassembleuse.

    Vos liens avec la Fédération Française de Karaté

    Votre club, les comités départementaux, les ligues ou la fédération sont à votre écoute et à votre disposition. Le site Internet de la F.F.Karaté : www.ffkarate.fr est ouvert à tous. Vous y trouverez l’adresse de votre club, de votre département, de votre ligue, le calendrier et les résultats sportifs, les grades officiels, des informations utiles, un flash-infos, une boutique fédérale, vous pouvez vous abonner en ligne à sa newsletter, télécharger des documents officiels et bien d’autres choses…

    La Fédération Française de Karaté édite également un magazine bimestriel de qualité OFFICIEL KARATE MAGAZINE, distribué en kiosques ou par abonnements.

    Des grades reconnus par la Loi

    L’adhésion à la F.F. Karaté est la certitude d’obtenir des grades reconnus par la loi du 16 juillet 1984 modifiée par la loi du 6 juillet 2000.
    Celle-ci précise : (extrait de l’article 17-2) (…). Dans les disciplines relevant des arts martiaux, nul ne peut se prévaloir d’un grade ou d’un dan équivalent sanctionnant les qualités sportives et les connaissances techniques et, le cas échéant, les performances en compétition, s’il n’a pas été délivré par la commission spécialisée des grades et Dan équivalents de la fédération délégataire (…).
    La Commission Spécialisée des Dan et Grades Equivalents de la F.F. Karaté est donc la seule habilitée à valider les grades de karaté-do, karaté-jutsu et disciplines associées dont la fédération à la délégation.

    Des enseignants formés et diplômés

    La F.F. Karaté est chargée par le Ministère des Sports de mettre en place des structures de formations des enseignants.
    Des “écoles des cadres” sont organisées dans toutes les ligues de la fédération. Les futurs enseignants se préparent aux diplômes officiels délivrés par l’Etat. Lorsque vous confiez votre enfant à un enseignant de la F.F. Karaté, vous pouvez être assurés des qualités pédagogiques de celui-ci.
    Les adultes trouveront en lui un professeur passionné et compétent.

    Compétition : la France au plus haut niveau

    C’est en 1957 qu’eurent lieu les premiers championnats de karaté au Japon. Presque tous les arts martiaux modernes ont développé des formes de compétitions, avec des règles spécifiques qui leur permettent d’ouvrir leur pratique vers l’extérieur, média et grand public. Les titres délivrés dans les championnats auxquels participent nos athlètes, sont officiellement reconnus par les instances sportives nationales et internationales.

    L’Equipe de France de karaté est parmi les leaders depuis de très nombreuses années sur le plan international et nous sommes titulaires de très nombreux titres européens et mondiaux. Une filière de haut niveau particulièrement efficace a été mise en place dans les pôles France et les pôles espoirs.

     

     

    Le respect

    Sans modestie, aucun respect n'est possible, sans respect aucune confiance ne peut naître. Sans confiance aucun enseignement ne peut être donné, ni reçu. Cette relation humaine élevée est encore vivante en Orient. Depuis le Moyen Age, elle a pratiquement disparu en Occident. C'est pourquoi la civilisation occidentale est devenue une civilisation de tête, mécanique, et qui se préoccupe avant tout du bien-être matériel, de la santé, et de la durée du corps.

    Cette attitude de respect doit s'étendre au dojo, où l'enseignement est donné, et la voie recherchée. Elle doit englober aussi les partenaires dans la même recherche. S'il y a respect, il ne peut y avoir vulgarité. L'âge, qui implique l'expérience de la vie, les anciens dans l'étude, les grades élevés, les débutants, les faibles, doivent être l'objet du respect passif et actif de la ceinture noire. A son tour, en cela, il doit être un modèle. Il faut surtout éviter la critique et le dénigrement des autres, car cette néfaste habitude a pour but inconscient de se louanger soi-même. " Un tel est ainsi ", cela sous-entend : " je ne suis pas comme lui ". " Un tel a fait, a dit telle chose ", cela sous-entend : " Moi je n'aurais pas dit, ou pas fait cela ". Rabaisser autrui est un moyen facile de se grandir, relativement à peu de frais. De telles pratiques sont indignes d'une ceinture noire. C'est de la prétention inconsciente. C'est seulement en travaillant sur ce qui nous manque qu'on peut s'améliorer.

    Pour respecter les autres, il faut pouvoir résister à ses propres émotions d'irritation, de colère, de désir, de peur, etc. La force d'âme, combinée au respect d'autrui et à la politesse, qui ne veut pas blesser ou gêner les autres, aboutit à une attitude stoïque. Dans le BUSHIDO cela est connu comme le contrôle de soi.

     

    Les enfants et le karaté

    Les enfants peuvent pratiquer le karaté à partir de l’âge de 6 ans. Cette limite est évidemment variable selon les enfants et il est possible de faire quelques essais avant cet âge : les professeurs vous donneront alors leur avis sur l’intérêt et le plaisir qu’aura votre enfant dans la pratique du karaté.

    Lire la suite...

     

    JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

    Fils d'actualités

    S'identifier

    " Il est impossible de décrire le goût du poisson globe, à une personne qui n'en a jamais mangé. "
    Proverbe japonais